Efficacité du régime hyperprotéiné

Rubrique : Actualités Posté le : 4 septembre 2015 Commentaires : 0 Vue : 2476
Dietpro system

Comment fonctionne le régime hyperprotéiné, comment-est-il efficace sur la perte de poids ?

Efficacité du régime hyperprotéiné

L’efficacité du régime hyperprotéiné n’est plus à démontrer : largement utilisée par les médecins depuis de nombreuses années, cette méthode a fait sans conteste ses preuves dans la perte de poids, notamment pour les pertes de poids significatives.

Comment cette méthode fonctionne-t-elle ?

Tout d’abord : pas de secret le régime hyperprotéiné est aussi très hypocalorique : au cours de la phase 1, en consommant les produits protéinés plus les légumes autorisés, même en quantité, l’apport calorique journalier ne dépasse pas 1000 Kcal.

Le corps est donc obligé de puiser dans ses réserves de graisses pour faire face à ses dépenses qui dépassent d’au moins 600 Kcal l’apport qui lui est fait.

La balance calorique est donc largement négative.

Alors quelle différence entre un régime hypocalorique simple et un régime hyperprotéiné ?

Le régime hypocalorique simple est assez proche de l’équilibre alimentaire en protéines, lipides glucides, ce sont juste les portions qui changent.

Il est très difficile de suivre un régime hypocalorique à 1000 Kcal sans être carencé et sans avoir faim en permanence.

De plus l’apport en protéine diminuant par rapport aux besoins de renouvellement du corps, la perte de poids se fait sur les graisses mais aussi sur la masse musculaire, entrainant ainsi un risque accru de reprise de poids après le régime.

 

Le régime hyperprotéiné est lui, totalement déséquilibré par rapport aux normes d’apports en nutriments : les glucides et les graisses sont drastiquement diminués tandis que les protéines sont légèrement augmentées : elles sont proches en quantité d’une alimentation normale (1,2 à 1,5 g de protéines par kg de poids et par jour pendant le régime au lieu de 1 gr par kg de poids et par jour sans régime) ; Par contre, les autres nutriments étant quasiment supprimés, leur apport relatif passe de 15 à plus de 70%.

 

Quelles sont les conséquences sur le régime ?

L’absence de glucides (pain, pâtes, riz, féculents, sucreries..) va entraîner rapidement la production de corps cétoniques à partir des graisses déstockées par l’organisme : ces corps cétoniques ont en plus la propriété de couper l’appétit, donc au bout de 3 jours, vous ne souffrez plus de la faim avec un régime hyperprotéiné bien mené.

Les protéines vont aider au maintien de la masse musculaire, diminuant ainsi le risque de reprise de poids après le fin du régime. (la masse musculaire est la plus consommatrice d’énergie même au repos).

Enfin, la méthode du régime hyperprotéinée étant mieux encadrée techniquement, l’apport de vitamines et minéraux pour éviter les carences, fait partie intégrale du régime.

 

Nous ne savons pas stoker les glucides, comme le font les plantes !

Les plantes ont la capacité de stocker les glucides : c’est ainsi que nous en retrouvons dans les pommes de terre, les fèves, les pois, les fruits ….mais,  l’homme lui n’a pas les moyens de le faire (ou très faiblement) : les glucides consommés en trop des besoins immédiats sont transformés et stockés sous forme de graisse dont le déstockage n’est possible que lorsque les glucides font défaut à l’organisme pour maintenir une activité normale.

D’où la difficulté de perdre du poids lorsque nous consommons de glucides.

Commentaires

Laissez votre avis